El bozo
TdM Règles d'établissement Strophe 3.5 Glossaires Index TGdM
Édition critique interactive
des Chants de Maldoror du comte de Lautréamont par Isidore Ducasse

sous la direction de Guy Laflèche, Université de Montréal
L'édition interactive >>
       

Édition

Strophes actuellement éditées 

Chant 1, strophe 1
Chant 1, strophe 2
Chant 1, strophe 3
Chant 1, strophe 4
Chant 1, strophe 5
Chant 1, strophe 6
Chant 1, strophe 7
Chant 1, strophe 8
Chant 1, strophe 9
Chant 1, strophe 10
Chant 1, strophe 11
Chant 1, strophe 12
Chant 1, strophe 13
Chant 1, strophe 14

Chant 2, strophe 1
Chant 2, strophe 2
Chant 2, strophe 3
Chant 2, strophe 4
Chant 2, strophe 5
Chant 2, strophe 6
Chant 2, strophe 7




Chant 3, strophe 5






Chant 4, strophe 6

Deux entrées pour les lecteurs pressés

Maldoror
Lautréamont


Éditorial


« L'étude des hispanismes. — Il [Guy Laflèche] a été l'un des premiers à en souligner l'importance dans le texte de Lautréamont. L'accord s'est fait aujourd'hui pour reconnaître leur présence. Est-elle aussi constante que le dit M. Laflèche ? Les Chants de Maldoror sont-ils un « texte entièrement pensé en espagnol AVANT d'avoir été ensuite rédigé en français » comme il l'écrit ? Seul son travail achevé permettra de répondre à ces questions. Il nous demande d'accepter l'idée que nous n'avons à peu près rien compris au texte jusqu'à présent, ce qui naturellement est difficile à concevoir a priori. L'enjeu est donc de taille, et radical, puisque c'est plus d'un siècle de recherche critique qui se verrait anéanti, si M. Laflèche a raison ! Je ne saisis pas s'il mesure exactement la violence de sa proposition ».

—— Ducassologue anonyme, automne 2003.

Le présent site est toujours répertorié de manière amusante sur le magazine Maldoror.org.

Chant 2, strophe 5

« Pour saluer Victor Hugo »
—— Beau titre, pour saluer Victor-Lévy Beaulieu

Après les faits et gestes de Rocambole
voici le tour de force de Quasimodo
qui fait son entrée dans le Chant 2

L a     f r o n d e     h u m a i n e

      Encore et encore de nouveaux épisodes du feuilleton universitaire. Une véritable série télévisée populaire.

      Certes, le comte de Lautréamont avait arraché à Victor Hugo sa plume de pygargue roux dès la lancée du Chant 2, à sa deuxième strophe, cf. 2.2, n. (1). Mais c'était une affaire entre poètes qui ne nous concernait pas tellement, avouons-le. Impressionnés, oui, mais nous n'étions pas à relire les Chants sur l'heure pour cause de calligraphie avec le plumeau de l'archéologue en main. Il nous en faut un peu plus pour que l'édition critique donne dans la belladone

      Déjà, la mise en scène des faits et gestes du Rocambole du vicomte Ponson du Terrail était propre à nous sortir des gonds de l'édition. Mais voilà que c'est au tour du Quasimodo de Notre-Dame de Paris d'entrer en scène, du haut des tours de la cathédrale, avec Melvyn, non pas encore, avec Jehan Frollo du Moulin, tenu en main comme une fronde humaine.

      Et du coup, voici se profiler l'un des grands personnages du roman qu'on trouvera au Chant 6, l'un des plus grands après la queue de poisson. Oui, la poutre !

      Cela dit, il n'y a pas que des frondes, des poutres et des queues de poisson dans les Chants, il y a aussi des hispanimes et des plus amusants. Je trouve en particulier que le « terme » de la rue n'est pas trop mal (al final de la calle, au bout de la rue).

Après Rocambole et Quasimodo, quel sera le prochain héros de roman populaire à prêter ses faits et gestes à Maldoror ? Il ne fait pas de doute qu'aucun pont ne saura garder sa neutralité lorsqu'on y entendra le cri de joie que poussera le lecteur au dehors de ses deux poumons sous l'effet de la prochaine découverte.
Et la poutre en sortira de ses combles.

   Guy Laflèche,
   17 mars 2008.

Les éditoriaux en archives : 15 janvier 2001, 28 janvier 2001, 14 février 2001, 27 février 2001, 8-13 mars 2001, 9 mai 2001, 2002, 2003, 28 juin et 15 juillet 2006, 27 septembre 2006, 23 novembre 2007, 17 janvier, 28 février 2008.

       
Tables du début du présent fichier