El bozo
TdM Règles d'établissement Strophe 3.5 Glossaires Index TGdM
Édition critique interactive
des Chants de Maldoror du comte de Lautréamont par Isidore Ducasse

sous la direction de Guy Laflèche, Université de Montréal
L'édition interactive >>
       

Édition

Strophes actuellement éditées 

Chant 1, strophe 1
Chant 1, strophe 2
Chant 1, strophe 3
Chant 1, strophe 4
Chant 1, strophe 5
Chant 1, strophe 6
Chant 1, strophe 7
Chant 1, strophe 8
Chant 1, strophe 9
Chant 1, strophe 10
Chant 1, strophe 11
Chant 1, strophe 12
Chant 1, strophe 13
Chant 1, strophe 14

Chant 1, strophe 15

Fin du Chant 1

Chant 2, strophe 1
Chant 2, strophe 2
Chant 2, strophe 3
Chant 2, strophe 4
Chant 2, strophe 5
Chant 2, strophe 6
Chant 2, strophe 7
Chant 2, strophe 8
Chant 2, strophe 9
Chant 2, strophe 10
Chant 2, strophe 11
Chant 2, strophe 12
Chant 2, strophe 13
Chant 2, strophe 14
Chant 2, strophe 15
Chant 2, strophe 16

Fin du Chant 2

Chant 3, strophe 1
Chant 3, strophe 2
Chant 3, strophe 3
Chant 3, strophe 4
Chant 3, strophe 5

Fin du Chant 3

Chant 4, strophe 1
Chant 4, strophe 2
Chant 4, strophe 3
Chant 4, strophe 4
Chant 4, strophe 5
Chant 4, strophe 6
Chant 4, strophe 7
Chant 4, strophe 8

Fin du Chant 4

Deux entrées pour les lecteurs pressés

  Maldoror
  Lautréamont

Les plus grandes découvertes du Bozo

  L'hispanisme lexical, grammatical, syntaxique et culturel de l'oeuvre d'Isidoro Ducasse
  Citation littérale de Dante à l'incipit des Chants (traduction de Jacques-André Mesnard)
  Citation littérale de Milton au Chant 6, troisième strophe (traduction de Chateaubriand)
  El Matadero d'Esteban Echevarría, source de l'épisode des bouchers, strophe 6.9
  Une strophe inédite du Chant premier, réécrite au Chant 2
  L'état original du « 2e Chant », soit le fascicule II des Chants de Maldoror en 1868
  — Et par conséquent la « recomposition » du Chant 2.
  La source de la strophe 3.2 dans une petite ballade de la Jeunesse

Notes éditoriales

Les initiateurs des études de l'hispanisme dans l'oeuvre d'Isidore Ducasse : Rodríguez Monegal et Leyla Peronne-Moisés.
Les « faurissonneries » et Robert Faurisson (1929-2018).


Éditorial


« L'étude des hispanismes. — Il [Guy Laflèche] a été l'un des premiers à en souligner l'importance dans le texte de Lautréamont. L'accord s'est fait aujourd'hui pour reconnaître leur présence. Est-elle aussi constante que le dit M. Laflèche ? Les Chants de Maldoror sont-ils un « texte entièrement pensé en espagnol AVANT d'avoir été ensuite rédigé en français » comme il l'écrit ? Seul son travail achevé permettra de répondre à ces questions. Il nous demande d'accepter l'idée que nous n'avons à peu près rien compris au texte jusqu'à présent, ce qui naturellement est difficile à concevoir a priori. L'enjeu est donc de taille, et radical, puisque c'est plus d'un siècle de recherche critique qui se verrait anéanti, si M. Laflèche a raison ! Je ne saisis pas s'il mesure exactement la violence de sa proposition ».

—— Ducassologue anonyme, automne 2003.

Le présent site est toujours répertorié de manière amusante sur le magazine Maldoror.org.

 

De retour après une petite pause
(25 février 2019 — 25 juin 2020)
Édition de la strophe 4.7

La pire strophe des Chants
avec deux phrases qui marquent le sommet de l'art du poète

      Seize mois de repos bien mérité ? Le retraité se la coule douce ? — Flemmard, moi ?

      Je vous signale que j'ai dû écrire deux livres que personne d'autre n'aurait pu faire avant longtemps, sans compter quelques pamphlets dont je ne vous dis rien. Et, bien au contraire, je m'attendais à ce qu'une bonne partie du travail soit fait, ici, sur le Bozo, durant mon absence pour cause de force majeure. Un francophone grammairien et linguiste de formation, avec une bonne connaissance de l'espagnol, pouvant le lire couramment sans dictionnaire, ce n'est pas difficile à trouver. Et c'est tout ce qu'il fallait pour avancer considérablement ce travail depuis seize mois, voire le finir. Mais non, rien. Entre vous et moi, qui sont donc les flemmards ?

      Et à mon avis s'il y en a un qui se l'est coulé douce, c'est bien Ducasse, en rédigeant cette strophe 4.7, vous le verrez bien. J'en avais gardé le souvenir du passage de deux phrases où Ducasse est au sommet de son art. « Je le vis incliner son front... ». Revoyant mot à mot la strophe au cours des dernières semaines, je dois convenir qu'il s'agit de la plus mauvaise, la pire strophe des chants. Mais c'est là, bien entendu, qu'on trouve la perle. C'est sans trop se fatiguer que Ducasse est capable de faire éclater son génie. Relisez : « Je le vis incliner son front... » (p. 223: 13).

      Ah ! oui, tout flemmard que je sois, j'ai profité de mes « vacances » pour lire mot à mot Whiterfriars d'Emma Robinson. Cela vous évitera de retourner comme moi en enfance...

Guy Laflèche,
25 juin 2020

Après la pire strophe de toute l'oeuvre
en voici une qui compte parmi les meilleures
la dernière du quatrième Chant

      Oui, la strophe la plus désarticulée des Chants est très finement et fortement structurée. Après l'avoir étudiée mot à mot sous toutes ses coutures, je peux montrer qu'elle réalise tout le contraire de ce qu'elle exprime.

      En fait, je n'ai pas trouvé la réponse à la question qui s'est imposée depuis le début de mon analyse. Les oeuvres littéraires doivent présenter de très nombreuses réalisations du délire. Notamment celui du demi-sommeil. Or, je n'ai pas trouvé encore celle qui pourrait se comparer à cette strophe. Y aurait-il même un auteur qui pourrait avoir inspiré Ducasse sur ce point ? Justement, jusqu'à preuve improbable du contraire, la réponse, c'est non !

      La strophe lue (et étudiée), il suffit d'en relire les toutes dernières lignes pour comprendre qu'il s'agit d'une oeuvre vraiment exceptionnelle.

      Cela dit, s'il est raisonnable de faire face aux évidences, il semble inéluctable qu'avec un vol d'étourneaux nous allons aborder maintenant l'édition du Chant 5. Allons-y !

__gl>-  9 juillet 2020

Les éditoriaux en archives : 15 janvier 2001, 28 janvier 2001, 14 février 2001, 27 février 2001, 8-13 mars 2001, 9 mai 2001, 2002, 2003, 28 juin et 15 juillet 2006, 27 septembre 2006, 23 novembre 2007, 17 janvier, 28 février 2008, 17 mars 2008, 10 juillet et 10 août 2008, 23 octobre 2008, 28 juin et 10 juillet 2009, 29 juillet 2009, 17 septembre 2009, 9 mars 2013, 14 juin 2013, 7 juillet et 4 août 2013, 16 septembre et 4 décembre 2013, 9 janvier 2014, 27 janvier 2014, 15 novembre 2018, 12 décembre 2018, 1er février 2019, 25 février 2019.

       
Tables du début du présent fichier